Les plates-formes suspendues motorisées

PSMLes plates-formes suspendues motorisées représentent une alternative économique intéressante par rapport à l’échafaudage de service qui nécessite des moyens de logistique beaucoup plus importants.

Ces plateformes sont motorisées au moyen de treuils électriques ou pneumatiques. Les systèmes de suspension s’adaptent aux différentes configurations des toitures des bâtiments : poutres à contrepoids, consoles, chariots, rails... Les treuils sont équipés d'un système d'antichute. Chaque point de suspension est muni de deux câbles acier, un pour la traction et un pour la sécurité.

Les plates-formes suspendues motorisées sont aussi appelées parfois "échafaudages volants", elles sont destinées à des travaux légers et ponctuels sur façades des bâtiments.

Causes d'accidents

Mal utilisés, ces équipements peuvent contribuer à la survenue d’accidents. Les principales causes des accidents liés à l’utilisation des plates-formes élévatrices sont :

  • Renversement ou basculement : défaut d’horizontalité de l’appareil, défaillance d’un point d’appui, accélération ou décélération brutale, surcharge du poste de travail, rupture d’un élément, effet du vent, mauvaise manoeuvre de secours,
  • Chute dans le vide (inclinaison excessive ou chute en cours d’évolution ou en position d’arrêt)
  • Heurt ou écrasement (de l’opérateur contre un élément extérieur d’une structure fixe, ou des personnes au sol)
  • Contact avec une ligne électrique sous tension (non-respect des distances de sécurité…)

Formation obligatoire

Les plates-formes élévatrices sont des appareils de levage permettant de travailler en hauteur. Elles offrent une solution temporaire d’intervention en absence d’installations permanentes. Ces appareils de levage ne doivent être manipulés que par des personnes formées et autorisées, dans le respect des règles d’utilisation.

La Recommandation CNAM R 433, adoptée par le Comité Technique National du Bâtiment le 26 novembre 2007, permet d’appliquer les règles d’installation, d’utilisation et de repli de ces plateformes.

 La recommandation R433 de la CNAM TS en un clic !